• Alain Souchon

    C'est bizarre, celle-ci on ne l'entend jamais à la radio !

     

    Adieu mégaphones adieu calicots
    Adieu représentants syndicaux
    à moi le soleil et le calypso
    L’ananas, la noix de coco
    à moi les alizés, les vents tropicaux
    Et moi bien frisé sur le bateau

    Adieu les traders adieu jogging
    Les briefings à l’heure Breitling
    Ouvriers riez, adieu les blouses grises
    En Chine, l’usine délocalise
    Les cours ont dégringolé
    Les banques ont plus rigolé

    La boîte a coulé mais pouce
    On va se la couler douce
    La pilule, on va se la dorer
    J’ai le parachute, chut doré

    Adieu mégaphones adieu calicots
    Adieu représentants syndicaux
    à moi le soleil et le calypso
    L’ananas, la noix de coco
    Adieu Château Pétrus en costards Lanvin
    Adieu les jolies putes russes dans les Mystères 20

    Balancées les fraiseuses, les machines-outils
    Riez ouvriers du joli gâchis
    J’ai creusé, creusé, j’ai creusé la dette
    Au lieu de me creuser la tête
    Un jour les cours ont chuté
    Et moi parachuté

    La boîte a coulé mais pouce
    On va se la couler douce
    La pilule, on va se la dorer
    J’ai le parachute, chut doré

    Adieu mégaphones adieu calicots
    Adieu représentants syndicaux
    à moi le soleil et le calypso
    L’ananas, la noix de coco

    Adieu téléphone adieu le bureau
    Secrétaire aux hauts talons-hauts
    à moi les alizés, les vents tropicaux
    Et moi bien frisé sur le bateau

    La boîte a coulé mais pouce
    On va se la couler douce
    La pilule, on va se la dorer
    J’ai le parachute chut


    Tags Tags : , , , , , ,