• Documentaire La ruée vers les terres agricoles - Arte

    Erratum : à Carhaix, ce ne sont pas 120 millions de tonnes mais 120 000 tonnes de poudre de lait qui sortiront chaque année de l'usine

    => Terres de liens se donne pour mission de préserver les terres agricoles, faciliter l'accès des paysans à la terre et développer l'agriculture biologique et paysanne.

     

    Le sens de notre action

    L’accès au foncier agricole est un problème qui concerne tous les citoyens. Sans terre agricole, pas de paysans ni d’agriculture de proximité respectueuse de l’environnement et créatrice de liens. Pour Terre de Liens, l’effritement de notre richesse agricole, la perte de biodiversité et le déclin des campagnes n’ont rien d’une fatalité : l’avenir peut offrir bien d’autres perspectives aux terres et à l’agriculture paysanne. Si l’on s’en donne les moyens...

     

    Le saviez-vous ?

     

    - Plus de 200 fermes disparaissent chaque semaine en France, notamment au profit d’exploitations agro-industrielles toujours plus grandes.
    - 1300 hectares d’espaces agricoles et naturels sont recouverts de béton et de bitume chaque semaine
    - Les prix de la terre ont bondi de presque 40 % en dix ans, obligeant les jeunes agriculteurs à s’endetter à vie pour acheter leurs parcelles.
    - Un peu plus de 4,1 % des surfaces agricoles sont cultivées en mode biologique en 2015, alors que la France s’est engagée pour 20 % de terres en bio en 2020. Conséquence, un recours aux importations pour répondre à la demande croissante des consommateurs...

    Le mouvement Terre de Liens prend ses racines dans ces interrogations : qu’avons-nous fait de la terre, ce bien commun ? Comment, en quelques centaines d’années, a-t-on pu balayer des millénaires de gestion majoritairement collective, sinon commune, de la terre ? Comment, dans un tel contexte, permettre aux nouvelles générations d’assurer la relève agricole et la redynamisation économique dans les territoires ruraux ?

     

    Proposer un autre horizon...

     

    L’avenir de nos territoires ruraux passe par la reconstruction d’un maillage d’activités et de liens sociaux qui redonnent vie aux campagnes. L’agriculture de proximité, par son ancrage local, est au cœur de cette dynamique : elle repose sur des fermes à taille humaine et permet de tisser des relations entre les citoyens et les agriculteurs qui produisent notre alimentation.

    Mais en amont de tout projet agricole, il y a la terre... et c’est pourquoi Terre de Liens a inventé des solutions pour libérer les terres agricoles, réhabiliter leur statut de bien commun et en faire des lieux ouverts à la création de nouvelles activités économiques et écologiques.

     

    Intervenir très concrètement

    La mobilisation citoyenne permet l’acquisition de terres. Elles sont confiées à des agriculteurs qui respectent les sols et la biodiversité. Définitivement sorties de la spéculation foncière, ces terres sont assurées d’une vocation agricole à long terme. La transmission intergénérationnelle y devient possible. Pour susciter un changement en profondeur, Terre de Liens mobilise la société civile et les collectivités publiques.

     

    Libérer les terres

     

    • Acquisitions de terres pour y installer des activités rurales
    • Accompagnement pour la transmission de fermes et le passage de relai entre paysans
    • Mise en place de baux environnementaux garantissant le soin apporté aux terres et aux ressources naturelles
    • Aide à la constitution de groupements d’acquisition foncière (SCI, GFA,...)
    • Conseil aux collectivités pour une meilleure prise en compte du foncier agricole dans leurs politiques d’urbanisme

     

    Faire éclore des fermes et des projets agri-ruraux

     

    • Accueil et accompagnement des porteurs de projets recherchant des terres
    • Mise en location de fermes pour des activités agri-rurales, agriculture bio ou paysanne, circuits courts...
    • Suivi et gestion locative des fermes
    • Soutien aux paysans via des groupes locaux constitués autour des fermes

     

    Mobiliser la société et faire naître une responsabilité collective

     

    • Campagnes de sensibilisation, formation et mobilisation des citoyens
    • Partenariats, accompagnement et formation des collectivités locales
    • Création de synergies entre réseaux associatifs et organisations professionnelles agricoles, à l’échelle locale, transrégionale et européenne
    • Plaidoyer auprès de décideurs publics (législateur, ministères, Union européenne)

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :