• Les prix Pinocchio 2013

    Les prix Pinocchio 2013  

    Les prix Pinocchio du développement durable, organisés par les Amis de la Terre France, en partenariat avec le CRID et Peuples Solidaires, ont pour but d'illustrer et de dénoncer les impacts négatifs de certaines entreprises multinationales, en totale contradiction avec le concept de développement durable qu'elles utilisent abondamment.

    Les prix Pinocchio 2013

    " Veolia, Areva et Auchan remportent les Prix Pinocchio 2013 ! "

     

    Les prix Pinocchio 2013

    Veolia a reçu le Prix Pinocchio dans la catégorie « Une pour tous, tout pour moi » avec 39 % des votes, pour son implication dans des projets de privatisation de l'eau en Inde, en particulier à Nagpur. Alors que la multinationale se présente en héros apportant l'eau aux pauvres, sur le terrain, les échos sont bien différents : augmentation des tarifs, opacité des contrats de partenariat public-privé, retard des travaux, conflits avec les villageois et les élus locaux. Si Veolia semble réussir à retirer des profits de ces projets, l'eau, quand elle arrive jusqu'aux populations, est toujours livrée en camion-citerne...

    Les prix Pinocchio 2013
    Dans la catégorie « Plus vert que vert » , Areva remporte haut la main le Prix Pinocchio avec 59 % des votes. Il faut dire que la multinationale du nucléaire avait osé l'inimaginable : ouvrir « Urêka », un musée à la gloire des mines d'uranium, et ce, sur le site d'anciennes mines du Limousin qui ont laissé un lourd passif environnemental et sanitaire. « Entrez dans l'aventure de l'uranium », propose ainsi Areva, sans aucun complexe par rapport aux graves impacts sociaux et environnementaux que continuent d'avoir ses mines d'extraction d'uranium dans le monde entier, notamment au Niger et peut-être bientôt sur le territoire des Inuits.Les prix Pinocchio 2013
    Enfin, avec 50 % des votes, le Prix Pinocchio de la catégorie « Mains sales, poches pleines » a été décerné à Auchan. Le numéro 2 de la grande distribution en France refuse de reconnaître sa responsabilité et de participer à l'indemnisation des victimes de l’effondrement des usines textiles du Rana Plaza au Bangladesh, alors que des étiquettes de ses vêtements ont été retrouvées dans les décombres de cet accident qui a fait 1133 morts et encore plus de blessés, essentiellement des femmes. Auchan a admis qu’une partie de sa production y avait été sous-traitée de manière informelle et s’en dit victime. Or les entreprises donneuses d’ordre, comme Auchan, imposent à leurs fournisseurs des conditions intenables qui favorisent le phénomène de sous-traitance informelle.

     

    Pourquoi les prix Pinocchio ?

     En 2013, il y avait 3 nominés dans chaque catégorie :
    - « Une pour tous, tout pour moi » : Veolia (Lauréat), Société Générale, Total
    - « Plus vert que vert » : Areva (Lauréat), BNP Paribas, Air France
    - « Mains sales, poches pleines » : Auchan (Lauréat), Apple, Alstom

    Rendez-vous sur cette page pour en savoir plus sur les nominés 2013 et connaître les lauréats et nominés des années précédentes : http://www.prix-pinocchio.org/rubrique.php?id_rubrique=7
    Les entreprises les plus populaires parmis les nominés des années précedentes : Areva (4x), Crédit Agricole (2x), BNP Paribas (2x), Bolloré (2x), Perenco (3x), Société Générale (2x), Total (2x), Vinci (2x)
    Boycottons !

    Source : http://www.prix-pinocchio.org/

     

    Plus d'infos :

    => Le site des prix Pinocchio du développement durable : http://www.prix-pinocchio.org/

    => Le site des Amis de la Terre - France

    => Le site du CRID, Centre de Recherche et d'Information pour le Développement

    => Le site de l'association Peuples Solidaires

    => Le site de l'Observatoire des Multinationales

    => Radio France Culture, émission Terre-à-terre Responsabilité sociale et environnementale des entreprises, les prix Pinocchio (podcast de l'émission, fichier .mp3 téléchargeable)

     => Vidéo de Franck Lepage "La langue de bois décryptée" (humour)

     

    Réflexion :

    On met en lumière ici les pollueurs-menteurs multinationaux. On pourrait aussi imaginer de créer des prix régionaux "Petit pantin de bois" pour éclairer les zones d'ombres de PME locales qui usent et abusent aussi d'un discours bien trop vert, en décalage avec leurs pratiques.
    À titre personnel, j'ai travaillé pour une entreprise qui fabriquait et vendait des désherbeurs thermiques à gaz (alternative aux pesticides), mais qui, pour désherber les cours de l'usine et les abords des bureaux avait recours aux pesticides !! (polluer plus pour gagner plus)
    Le slogan de l'entreprise en question : " Le sens de l'innovation "
    ...

     

    Bonus : 2014 04 06 article Ouest France "La société doit protéger les lanceurs d'alerte"


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :